Le pubis est un os du bassin présent chez les hommes comme chez les femmes. Le terme fait aussi référence à la zone de la peau, qu’on peut observer chaque jour sur notre propre anatomie, présente devant cet os. D’une manière générale, ce qu’on appelle la « pilosité pubienne », c’est la zone de poils situés au niveau des organes génitaux. Si jamais vous constatez des boutons à cet endroit, ou au niveau du pénis et des lèvres, ce n’est pas normal. On vous explique tout.

J’ai des boutons sur le pubis ou les lèvres

Les différentes causes

Une MST

Et oui, on ne le répétera jamais assez, mais se protéger lors de vos rapports sexuels, c’est important ! Sinon vous risquez bien d’attraper des infections sexuellement transmissibles (MST). Si vos boutons sont douloureux et ressemblent à des cloques, alors cela peut être de l’herpès génital. Sinon, vous pouvez aussi posséder des verrues génitales découlant du papilloma-virus, il faut le traiter vite, car certains types de cette infection (HPV 16 et 18 notamment) sont responsables des cancers de l’utérus. Des boutons à cet endroit peuvent aussi être signe que vous êtes atteints de la syphilis, une infection bactérienne qui s’obtient par acte sexuel.

Si vous avez des démangeaisons ou des plaies, il se pourrait aussi que vous abritiez un éco-système ! Vous connaissez les poux sur la tête ? Eh bien, il existe aussi les poux de pubis. Ces micro-insectes pondent des œufs dans votre zone pubienne et ceux-ci vont se propager lors de vos relations sexuelles.

Une infection

Dans votre zone pubienne, que vous soyez un homme ou une femme, vous pouvez être victimes d’une infection. Si vous avez des démangeaisons et des cloques, que votre peau est rouge et s’écaille, alors vous pourriez bien avoir la teigne, une infection fongique. Si, par contre, votre peau est parsemée de bosses rondes, fermes et isolées, alors cela provient d’un virus, qu’on appelle « Molluscum contagiosum ».

Une allergie ou une maladie auto-immune

Il est aussi possible que vos boutons sur le pubis soient la conséquence d’allergies. Votre peau peut provoquer des éruptions cutanées dans la zone pubienne si celle-ci se retrouve en  contact avec une substance chimique agressive. On peut aussi être victime d’une allergie au latex, la matière qui permet de fabriquer les préservatifs.

Côté maladie auto-immune, le psoriasis est une affection cutanée qu’on retrouve très souvent. Chez les hommes, cette maladie peut provoquer des démangeaisons sur le pubis et des plaies.

Les symptômes des boutons sur le pubis

Vous avez constaté, de manière générale, des boutons. Seulement, ceux-ci ne prennent pas tous la même forme ! Vous pouvez avoir des plaies, des bosses, des cloques ou de lésions. La zone qui vous fait souffrir peut aussi s’étendre, vous irritez encore d’avantage ou provoquer des démangeaisons de plus en plus intenses.

Au-delà de ces symptômes, vous pouvez aussi constater des douleurs lors de vos rapports sexuelles, ou une douleur pelvienne général, ainsi qu’un gonflement des ganglions lymphatiques.

Les traitements possibles

Si vous avez constaté des boutons sur votre pubis, il faut donc aller voir un médecin. Seul un professionnel sera apte à déterminer quelle est votre affection et comment vous soigner. Dans la plupart des cas, ce type de problèmes se soigne avec l’application de crèmes à base d’hydrocortisone.

Du côté de la syphilis, il faudra prendre des antibiotiques. L’herpès génital ne guérit jamais complètement, il peut revenir à tout moment. Mais il est contrôlable facilement grâce à des médicaments. Les verrues génitales se soignent aussi par ce biais-là, sinon avec un système de congélation qui les enlève chirurgicalement. Les poux pubiens se retire grâce à un lavage en profondeur avec de l’eau chaude mélangée à des médicaments adaptés.

Si vous êtes allergique à une substance, alors il faudra l’éviter le plus possible. Quant aux maladies auto-immunes, elles nécessitent des médicaments qui éliminent le système immunitaire afin de les contrôler.

J’ai des boutons sur le pénis

Chez les hommes, la zone du pubis est bien plus restreinte que chez la femme, mais ils peuvent observer des boutons sur leur pénis, au même titre que les femmes sur les lèvres génitales.

Les différentes causes

Les causes bénignes

Si vous constatez des « grains de blé » de couleur blanche sur votre prépuce ou le fourreau de la verge, ne vous inquiétez pas. Il peut s’agir des grains de Fordyce, des petites glandes sébacées qui ne provoquent aucun mal. Si elles provoquent une gêne en terme d’esthétique, vous pouvez les faire enlever au laser.

Si ce sont plutôt des petits boutons blancs-rosés qui se situent au niveau de la base du gland et forment une couronne sur une ou plusieurs rangées, c’est ce qu’on appelle la « couronne perlée ». C’est aussi bénin que les grains de Fordyce, il s’agit simplement d’un hyper-développement de certaines glandes du pénis. Vous pouvez la faire lisser au laser, si vous le souhaitez.

Les MST

Comme les femmes, les hommes ont le risque d’attraper le papillomavirus, c’est d’ailleurs la cause la plus fréquente des boutons sur le pénis. Si vous observez des petites ampoules sur le gland, le prépuce ou le fourreau ou bien des excroissances molles (« crêtes de coq ») de plaques et de taches rosées ou brunâtres, il est fort probable que vous soyez infecté.

L’herpès peut toucher le pénis en provoquant l’apparition de petites vésicules remplies de liquide et d’ulcérations rouges reconnues pour être très douloureuses. La syphilis, cette affection bien connue des temps anciens, touche encore les hommes. Elle se manifeste sous la forme d’un chancre sur le pénis, un bouton rouge qui va se transformer en ulcération dure de couleur jaunâtre et cerclée de rouge. Ce n’est pas forcément douloureux.

La mycose n’est pas l’apanage des femmes, les hommes peuvent aussi l’attraper ! Cette infection mycosique provoque des plaques blanchâtres-rosées sur le pénis. C’est en réalité un champignon naturellement présent dans nos muqueuses, mais qui se développe alors de manière anormale.

Les autres facteurs possibles

Il peut aussi y avoir, comme vu plus haut concernant le pubis, une allergie au latex ou un psoriasis (taches rougeâtres-blanchâtres). Il faut aussi prendre garde aux pré-carcinomes, ce sont des tâches rouges un peu en relief qui se développent sur le gland. Si elles ne disparaissent pas, il faut consulter, car elles peuvent se transformer en tumeur maligne.

Enfin, faites attention à l’excès d’hygiène ! Se laver ou se désinfecter le pénis en excès peut entraîner des irritations qui provoqueront, par la suite, des boutons.

Les traitements

Pour une infection comme le papillomavirus, il faut se rendre chez un dermatologue. Des crèmes permettront de détruire les lésions. Si vous avez trop laissé traîner votre problème, il faudra malheureusement passer au traitement laser avec anesthésie locale. La mycose est aussi traitée grâce à une crème, un antifongique local.

Pour l’herpès, il faudra se faire prescrire un médicament anti-viral local. Pour la syphilis, ce sera un antibiotique et le plus rapidement possible : elle peut vite provoquer de nombreuses complications dans tout votre organisme.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici