Lorsque du liquide s’accumule autour de l’articulation en charge du genou, celui-ci gonfle. Il suffit de comparer vos deux genoux pour constater le problème. C’est un problème assez fréquent, qui peut s’avérer douloureux. Il existe différents traitements pour soulager un genou gonflé, à condition qu’on en identifie bien la cause.

Comprendre le fonctionnement du genou

Le genou est une articulation très importante dans notre organisme, il gère la jonction entre la cuisse et la jambe. Il nous permet de marcher au quotidien, mais assure aussi une bonne répartition du poids du corps. Il se compose de l’extrémité inférieure du fémur, de l’extrémité supérieure du tibia ainsi que de la rotule située en avant.

Les symptômes

On constate qu’un genou est gonflé lorsque sa taille grandit, mais aussi par la douleur, qui peut devenir très handicapante. Vous pouvez observer une certaine rigidité, qui entrave vos mouvements lorsque vous tentez de fléchir ou d’étirer votre articulation. Vous aurez, dans ce cas, de la difficulté à plier votre jambe. On observe aussi la présence d’un œdème, c’est lui qui cause le gonflement de notre genou.

Dès que vous apercevez l’un de ses symptômes, il est important d’en prendre compte afin que le problème soit traité rapidement. Si ce n’est pas le cas, des complications peuvent se produire comme une perte musculaire ou l’apparition du kyste de baker. C’est une poche remplie de liquide articulaire (synovial) qui s’installe sur la partie arrière du genou, il est reconnu pour être très douloureux.

Les sportifs qui utilisent beaucoup cette articulation, les personnes âgées et les personnes en surpoids sont les individus les plus à risque de développer ces symptômes.

Les causes d’un genou gonflé

Lorsqu’un genou est gonflé, on dit aussi qu’il est « enflammé ». C’est le résultat de la présence de liquide, communément appelé « eau », dans le genou. Plusieurs raisons peuvent provoquer cette situation.

En cas d’accident

Vous pouvez globalement avoir été victime d’une déchirure ou d’une fracture osseuse. Les traumatismes survenant sur le genou provoquent des gonflements. C’est souvent dû à un saignement dans l’articulation, on appelle ça l’hémarthrose. Il peut aussi se produire autour des muscles. Les interventions chirurgicales provoquent aussi ce symptôme, mais le gonflement se résorbe de lui-même plusieurs mois après l’opération.

Sans accident

Un genou qui enfle, notamment en fin de journée, alors que vous n’avez eu aucun accident, est souvent le signe d’un épanchement de synovie dû à de l’arthrose ou à une lésion méniscale. L’arthrite est aussi la cause fréquente des gonflements du genou, elle peut prendre plusieurs formes : arthrite septique, aseptique, micro-cristalline, juvénile.

Vous pouvez aussi être victime d’une tendinite du genou. Cette inflammation du tendon, particulièrement douloureuse, touche surtout les sportifs qui réalisent des sauts (basket-ball) ou dont les articulations subissent des chocs répétés (course).

Les femmes enceintes sont souvent la cible des gonflements du genou. Le bébé qu’elle porte augmente leur pression utérine, ce qui a pour effet de comprimer la veine chargée de ramener le sang provenant des membres inférieurs jusqu’au cœur. Ce processus crée de la rétention d’eau et donc des gonflements.

À cause d’une infection

Un genou gonflé peut aussi être la cause d’une infection. La tuberculose et la syphilis provoquent ce symptôme, ainsi que la maladie de Lyme.

Établir un diagnostic fiable

Il est, dans tous les cas, fortement recommandé de passer une radiographie des genoux pour obtenir un diagnostic clair sur les raisons du gonflement. On peut aussi être emmené à passer un IRM. Dans le cas de gonflement persistant, les médecins réalisent un prélèvement du liquide synovial (arthrocentèse) afin de l’analyser pour savoir si la cause est mécanique, inflammatoire ou infectieuse. Si le gonflement se crée à cause de la goutte, alors on extrait des bactéries ou des cristaux.

Il est possible aussi que votre genou se gonfle et se dégonfle suivant les moments de la journée. Ainsi, quand vous vous retrouvez chez le médecin, il est possible que votre symptôme ait disparu (ce qui ne veut pas dire qu’il ne va réapparaître!). Pour pouvoir informer au mieux votre docteur, il est important de noter quelques informations essentielles : Où est localisé votre gonflement (au-dessus, en bas, sur le côté du genou…)? Est-ce qu’il revient de manière systématique ? À un moment précis de la journée ? Est-ce que c’est douloureux ?

Les traitements possibles

En cas d’arthrose

Si vous souffrez d’une arthrose du genou, les médicaments ne peuvent pas la guérir. Afin d’être soulagé, il faut changer son mode de vie en pratiquant davantage de sport (vélo, natation) et en perdant du poids si vous avez de la surcharge pondérale. Quelques séances de kinésithérapie peuvent aussi aider à se sentir mieux.

En cas de douleurs importantes, il est possible d’avoir recours à des médicaments anti-douleurs sous forme topiques avec des crèmes, du gel, mais aussi par voie orale. Si l’inflammation devient plus importante, des injections intra-articulaires de corticoïdes ou d’acide hyaluronique peuvent être administrées. Si toutes ces tentatives ne parviennent pas à atténuer la douleur, alors les médecins peuvent aller jusqu’à envisager une prothèse totale de genou.

Dans les autres cas

Généralement, les genoux gonflés sont traités avec des analgésiques et des anti-inflammatoires, ils permettent de soulager la douleur. Il faut parfois aussi avoir recours à la chirurgie pour aspirer le liquide ou opérer un remplacement articulaire / une réparation des tissus.

Si le gonflement est le résultat d’un traumatisme (fracture, etc.), une prise en charge médicale urgente est nécessaire afin de prévenir toute complication. Il y aura sûrement une opération de chirurgie.

Enfin, n’hésitez pas à demander à votre physiothérapeute si un massage, un drainage lymphatique ou un bandage neuromusculaire pourrait vous aider.

Nos remèdes de grand-mère

Changer ses habitudes quotidiennes

Pour soulager votre douleur au genou, n’hésitez pas à vous reposer en surélevant légèrement vos jambes, avec un coussin par exemple. Vous pouvez aussi arranger la situation grâce à votre assiette ! Une alimentation diurétique, grâce aux bouillons de légumes par exemple (céleri, blettes, artichauts), et des tisanes (prêle des champs, camomille) favoriseront l’élimination des liquides.

Le froid

La glace est votre meilleur allié, appliquez une poche à glace remplie d’eau froide et de glaçons sur votre genou enflammé pendant 20 minutes, deux à trois par jour. Si vous n’avez pas ce type de matériel à la maison, vous pouvez aussi utiliser des petits poids congelés. N’oubliez pas de mettre un tissu entre la glace et votre peau, sinon vous risqueriez de ressentir une brûlure. Pour encore plus d’efficacité, vous pouvez comprimer la poche avec une bande.

Les huiles essentielles

Pour soigner naturellement un épanchement intra-articulaire du genou, vous pouvez utiliser les huiles essentielles en mélangeant dans un flacon 40 gouttes d’huile essentielle de Lentisque Pistachier, 20 gouttes d’Eucalyptus citronné, 20 gouttes de Menthe Poivrée, 40 gouttes de Macérât Huileux d’Arnica. Il faut faire ensuite pénétrer ce mélange en application cutanée trois fois par jour sur votre genou pendant une dizaine de jours.

Enfin, la prise d’un analgésique en vente libre en pharmacie (paracétamol, ibuprofène) peut vous aider à soulager la douleur. Attention, il ne faut pas y avoir recours si vous avez des antécédents d’ulcère de l’estomac ou de reflux gastro-œsophagien.

Les recettes qui soulagent

L’arnica, le chou et l’oignon

L’arnica est une plante médicinale reconnue pour atténuer les inflammations présentes sur le corps. Pour votre genou, il faut l’ajouter à une feuille de chou et à quelques oignons. Ces derniers sont aussi des remèdes de grand-mères pour remédier à l’épanchement. Le mélange doit ensuite être appliqué sur le genou pendant au moins un quart d’heure. Vous pouvez répéter l’opération plusieurs fois dans la journée.

Le curcuma et le gingembre

Le curcuma et le gingembre sont également des remèdes pour atténuer l’inflammation du genou. En effet, ce sont des anti-inflammatoires naturels. Il est possible de les appliquer en externe sur le genou, mais on peut aussi les intégrer dans les repas pour prévenir un nouvel épanchement de genou dans l’avenir.

L’argile

Une composition à base d’argile est aussi connue pour atténuer l’épanchement du genou à savoir : argile, huile d’olive, pommes de terre. Une fois le mélange fait, il doit être appliqué en cataplasme 30 minutes sur le genou.

Le jaune d’œuf

Pour cette recette, il suffit d’une cuillère à soupe de sel, d’un jaune d’œuf frais, d’une cellophane et d’une bande de coton. Il faut poser le mélange sur le genou et enrouler le tout dans la cellophane. Il faut ensuite bander pour le tenir en place. Ce cataplasme est à changer toutes les deux heures. Pour un résultat optimal, il faut le faire 5 fois par jour.

Une fois guéri, quelles précautions sont nécessaires ?

Pour éviter d’avoir de nouveau un gonflement au niveau du genou, des gestes simples au quotidien peuvent aider considérablement.

Limitez au maximum les sports qui occasionnent un impact au niveau de vos articulations, mais continuez à pratiquer une activité physique afin de renforcer votre musculature et garder un poids idéal. Il faut aussi limiter les soulèvements de charges lourdes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici