Bien que les Français préfèrent la cigarette électronique ou le cigare, le tabac à chiquer est néanmoins la forme de tabac la plus populaire dans le monde entier. Il existe différentes formes de tabac à chiquer. Contrairement aux idées reçues, il s’agit du type de tabac le plus consommé au monde. La cigarette classique serait moins consommée.

Les différentes formes du tabac à chiquer

Le tabac à chiquer peut se présenter sous plusieurs formes comme la feuille de tabac, le palet de tabac ou bien la tresse de tabac, que l’on peut conserver entre les dents et la bouche pendant des heures. Il est aussi connu sous le nom de chique. Lorsque celui-ci est dans la bouche du fumeur, celui-ci produit un liquide noirâtre. Depuis que les campagnes de publicités essaient de dissuader le grand public de fumer, le tabac est moins consommé.

D’autres part, les prix des paquets de cigarettes ont également considérablement augmentés. De nombreuses interrogations émanent sur les effets du tabac à chiquer sur la santé. On peut aussi se demander quelle forme de tabac engendre le plus de dépendance chez les personnes qui fument. Découvrez les principaux effets du tabac à chiquer sur l’organisme.

Les effets du tabac à chiquer sur la santé

Tout comme la cigarette, le tabac à chiquer contient de la nicotine, qui est à l’origine du développement de certaines pathologies chez les fumeurs. Une consommation régulière du tabac à chiquer peut provoquer plusieurs maladies telles que :

  • Risques cardio-vasculaires : infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ou hypertension artérielle.
  • Risques de faire des bronchites chroniques.
  • Risque de kératose : il s’agit d’un épaississement cutané qui peut engendrer un cancer.
  • Vieillissement prémature des tissus cutanés.
  • Risque de développer un diabète de type 2.
  • Risque d’emphysème : c’est une maladie des alvéoles pulmonaires qui peut impacter le bon fonctionnement des poumons. La personne malade éprouvera des grandes difficultés à respirer.
  • Accélération désagréable du rythme cardiaque.
  • Effets sur la reproduction : risque d’infertilité, risque de pré-éclampsie chez les femmes enceintes ou d’accouchement prématuré. Cela représente aussi une menace pour le poids du bébé à sa naissance.
  • Risques de cancers : cancer de la bouche, du pharynx (gorge), de l’estomac, du poumon. Il s’agit des maladies qui touchent le plus les fumeurs.

D’autres lésions peuvent apparaître dans d’autres zones comme au niveau de la cavité buccale. Différentes maladies peut se développer, comme par exemple :

  • Risque de parodontite : il s’agit d’une inflammation des tissus qui permettent de soutenir les dents.
  • Risque d’augmentation de la plaque dentaire et du tartre.
  • Sensibilité plus accrue aux températures froides et chaudes.
  • Risque plus élevé de carie dentaire.
  • Mauvaise haleine.
  • Risque de voir apparaître des tâches sur les dents.
  • Risque de diminution du goût.

La dépendance à la nicotine

Comment mentionné précédemment, le tabac à chiquer contient, au même titre de la cigarette, de la nicotine. C’est ce composant, qui provoque la dépendance physique et psychologique chez les fumeurs. Considérée comme un alcaloïde toxique, la nicotine passe dans le sang par le biais des petits vaisseaux sanguins présents dans la bouche. La dépendance nicotinique est donc constamment présente chez les fumeurs.

Quand un fumeur arrête de consommer du tabac à chiquer, on observe notamment des signes de manque similaires à ceux causés par la cigarette. Suite à l’arrêt du tabac, différents symptômes peuvent apparaître, comme les suivants :

  • Une forte envie de chiquer du tabac.
  • Des difficultés pour se concentrer.
  • Une grande fatigue, qui est notamment liée aux nuits de sommeils courtes
    le stress.
  • Une sensation d’irritabilité plus élevée.
  • Des troubles du sommeil, tels que l’insomnie ou les réveils nocturnes.
  • Des maux de tête.

De manière générale, quand un fumeur chique le tabac, la nicotine est absorbée plus lentement. Si un fumeur de cigarettes classiques absorbera davantage de nicotine, la dépendance à cette substance en est de même pour toutes les sortes de tabac à fumer.

En revanche, une boule de tabac à chiquer contient l’équivalent d’environ trois cigarettes. De ce fait, la consommation du tabac à chiquer augment de manière significative la quantité de nicotine absorbée. Globalement, plus les doses de nicotine sont importante, plus il y aura des effets néfastes sur la santé.

Quel est le tabac le plus toxique ?

D’après de nombreuses études menées sur la dangerosité des différentes sortes de tabac, il en ressort que le tabac à chiquer serait un peu moins toxique que le tabac à fumer. Des expérimentations menées dans le cadre de ces études ont notamment pu révéler, que le tabac à chiquer pour être bénéfique au sevrage du tabac sur une courte durée. A l’inverse, la consommation du tabac à chiquer sur un long terme ne sera pas pertinente dans le cadre d’un sevrage au tabac. Il pourrait même accroître l’envie de fumer des cigarettes et du tabac à fumer.

Généralement, il n’est pas préconisé de chiquer du tabac lorsqu’un fumeur décide d’arrêter de fumer. Les effets des traitements proposés dans les pharmacies n’ont également pas été prouvés dans un sevrage nicotinique. En règle générale, les différents types de traitements comme les patchs, les gommes, les sprays ou autres, ne seraient pas efficaces pour arrêter de fumer. Par ailleurs, les thérapies comportementales auraient déjà prouvé leur efficacité pour aider les patients à arrêter de fumer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici